Votre suivi médical

Votre suivi médical

Le suivi de la grossesse

Il est mis en œuvre de façon personnalisée par votre obstétricien dès le début ou en relais du médecin de ville ou du gynécologue vous ayant suivi.
La maternité propose proposent des services complémentaires au suivi de grossesse :

  • préparation à l’accouchement réalisée par des sages femmes libérales
  • échographie fœtale et diagnostic anténatal
  • analyses médicales
  • acupuncture médicale

Un suivi médical obligatoire…

Vous bénéficiez d’un suivi médical régulier pendant toute votre grossesse, avec 1 consultation prénatale mensuelle et 3 échographies minimum obligatoires.
Les consultations médicales sont assurées par votre gynécologue-obstétricien sur rendez-vous, dans le service des consultations de gynécologie et d’obstétrique situé également au 3ème étage.

Les examens de laboratoire sont prescrits en consultation. Notre centre de prélèvements, pour les prises de sang essentiellement, est accessible directement sur place au RDC du bâtiment de consultation.

Mon programme pendant  9 mois…

Vous vous apprêtez à devenir maman ! Retrouvez ci-dessous votre calendrier de grossesse, avant l’arrivée de bébé, durant ces 9 mois :

Consultations prénatales

Sept consultations sont recommandées au cours de la grossesse. À partir du 4e mois de grossesse et jusqu’à l’accouchement, un examen par mois est obligatoire, et peut être réalisé par votre médecin généraliste, un gynécologue-obstétricien, une sage-femme libérale ou bien dans le service de consultations du CHU avec un obstétricien ou une sage-femme du CHU. Quelle que soit votre décision, il est nécessaire que vous soyez suivie dans le service à partir du 8e mois de grossesse.

À chaque consultation, votre médecin ou votre sage-femme vous interroge sur les événements survenus depuis la dernière consultation, répond à vos questions, vous examine (poids, tension artérielle, examen de l’utérus, bruit du cœur fœtal…) pour s’assurer de votre état et celui de votre enfant. Il prescrit si nécessaire des examens complémentaires.

Examens et conseils pratiques

Différents examens biologiques sont effectués tout au long de la grossesse.

  • à la déclaration de grossesse:
    • groupe sanguin (si inconnu ou carte non phénotypée),
    • dépistage de la syphilis,
    • agglutinines irrégulières,
    • glycémie (mesure du taux de sucre dans le sang) à jeun – seulement si facteurs de risque identifiés,
    • dépistage de la rubéole et de la toxoplasmose (si le dépistage de la toxoplasmose est négatif, une recherche sera effectuée tous les mois);
  • au cours du 5e mois
    • si vous présentez des facteurs de risque, un dépistage du diabète de la grossesse sera effectué si la glycémie du début de grossesse était normale;
  • à l’examen du 6e mois
    • une numération formule sanguine (pour rechercher une anémie),
    • un dépistage de l’hépatite B,
    • un dosage des agglutinines irrégulières (si le groupe sanguin a un rhésus négatif);
  • à l’examen du 9e mois
    • un dosage des agglutinines irrégulières,
    • un bilan de coagulation pour l’anesthésie;
  • les examens sanguins conseillés
    • le dépistage des facteurs de risque de la trimosie 21*,
    • le dépistage de l’hépatite C et du virus du Sida vous seront proposés;
  • les examens urinaires
    • à chaque consultation, une recherche d’albumine et de sucre dans les urines est effectuée.

*Dépistage de la trisomie 21

  • Qu’est ce que la trisomie 21 ?
    Le corps est composé de millions de cellules. Chaque cellule contient normalement 23 paires de chromosomes. Lorsque, par accident, la 21e paire porte trois chromosomes au lieu de deux, l’individu est atteint de trisomie 21.
  • En quoi consiste le dépistage?
    Avant 2009, un dépistage était proposé au cours du 2e trimestre de la grossesse (de la 16e à la 28e semaine d’aménorrhée). Depuis 2009, vous pouvez bénéficier plus rapidement de ce dépistage, c’est à dire au cours du 1er trimestre de la grossesse.
    Il tient compte :
  • de l’âge maternel,
  • de la mesure de l’épaisseur de la nuque du foetus au cours de la première échographie. Cette dernière doit être pratiquée par un échographiste identifié pour réaliser cette mesure,
  • d’un dosage de marqueurs dans le sang.

Attention, le délai pour pratiquer ces deux examens est très court . En effet, ils doivent être effectués entre la 11e semaine d’aménorrhée et la 13e semaine + six jours.
D’autres possibilités nouvelles existent, vous en discuterez avec votre médecin.

Trois échographies obstétricales sont prévues au cours de la grossesse autour de 12 semaines d’aménorrhée pour la première, 22 semaines pour la deuxième et 32 semaines pour la troisième.

Elles sont fortement conseillées mais non obligatoires.

Ces trois échographies sont morphologiques, chacune a un objectif précis :

  • la première permet de confirmer le terme de la grossesse et de déterminer le nombre d’embryons. Elle peut être associée au dépistage de la trisomie 21;
  • la deuxième a pour objectif d’évaluer la croissance du fœtus et de dépister certaines malformations;
  • la troisième permet de vérifier la croissance du fœtus et sa présentation. Cette dernière permet d’envisager les modalités d’accouchement.

D’autres examens complémentaires peuvent vous être proposés si besoin.

Vaccination pendant la grossesse

Il est important de faire vérifier votre carnet de vaccination en début de grossesse par votre médecin généraliste.

Certaines vaccinations peuvent-être prescrites pendant la grossesse, elles doivent être envisagées en fonction du risque infectieux.

Les vaccinations anti-poliomyélite injectable et antitétanique sont possibles.

La vaccination antigrippale peut être faite à tout moment de la grossesse. Elle protègera également le futur bébé qui ne peut être vacciné avant 6 mois. Elle est recommandée par le Haut Conseil de santé Public, la femme enceinte étant plus à risque de présenter des complications graves.

Les vaccins vivants atténués sont contre-indiqués (rubéole, rougeole, oreillons, varicelle, tuberculose, etc.).

Les autres vaccins non vivants (diphtérie, coqueluche, hépatite A et B, etc…) ne se justifient qu’en cas de risque infectieux important.

Il est recommandé que tout l’entourage du bébé soit à jour de la vaccination contre la coqueluche, la jeune maman pourra être revaccinée si besoin dès les suites de couches.

Fumer durant la grossesse comporte des risques. Si vous n’avez pas pu arrêter de fumer avant de démarrer votre grossesse, l’arrêt sera toujours bénéfique à n’importe quel moment, pour la future maman, le fœtus ou le bébé.

Vous pouvez rencontrer une sage-femme tabacologue. Renseignez-vous auprès du secrétariat de votre praticien

réalisation : Netcreative